Truc utile

Pour être trouvé au plus vite par les moteurs de recherche et par  l'annuaire Jimdo sur jimdo.com ("Pages"), pensez à bien remplir tous vos tags, métatags, titre et description de site dans "Compte Jimdo" et dans "Paramètres".

Newsletter

Newsletter

Les frères Carré

Ferdinand Carré.

Ferdinand Carré est né le 11 mars 1824 à Moislains et décédé à Pommeuse (Seine-et-Marne) le 11 janvier 1900.

F.Carré est sans doute celui qui a le plus contribué au confort de notre vie quotidienne. C'est lui en effet qui réalisa la première machine frigorifique à compression (1857), rendit possible la production de la glace à partir d'appareils frigorifiques (1862) et proposa l'application du froid au traitement des denrées alimentaires. On lui doit aussi le transport à longue distance des viandes à l'état congelé (1875). Ses travaux sur le froid sont complémentaires de ceux que mena son contemporain Charles Tellier (1828-1913).

 

Edmond Carré est né à Moislains le 1824 et décédé le 7 mai 1882 à Cauffry (Oise).

Il est inhumé dans le cimetière communal de Moislains.

 

Il semble avoir fixé ses recherches sur l'électricité.

Dès 1880, il avait réussi à illuminer toute la place de la mairie et diriger un puissant projecteur, sans doute un arc électrique, sur le clocher de l'église. Paris, à l'époque n'en était qu'à la lampe à pétrole.

Il participa à la vie du village avec beaucoup de générosité.

Le 30 novembre 1876, il offre le terrain nécessaire pour la construction de l'école des garçons.

En 1879, il prête une somme de 8100Fr à un taux très avantageux pour achever les travaux de construction.

En 1880, il offre le buste de la République, en 1881 un terrain pour établir une rue qui joint la Grand Rue ( aujourd'hui la rue d'Evreux) à la rue Verte. Cette rue est baptisée rue Carré en 1882 après sa mort.

Il faut ajouter à cette liste, l'achat d'une maison louée ensuite à la commune pour y établir un bureau de poste, d'une horloge.

Il a encouragé la fréquentation des écoles par des dons de livres, par la distribution des prix, de primes en argent pour aider les élèves indigents qui fréquentent assidument l'école

Il fut le fondateur d'une fanfare municipale dont il avait acheté tous les instruments.

 

 

Jean Latour

Liège, 1719 - Moislains le 21 juillet 1782

 

Peintre de sujets religieux, de scènes mythologiques et de portraits. Elève à Liège de J.B. Coclers, on le sait à Rome de 1747 à 1750, travaillant sous la direction de C. Giaquinto. D'un talent médiocre, il connut cependant le succès à Liège avec ses tableaux d'église, à Spa et à Londres pour ses portraits. Il fut également sculpteur. A Liège, il enseigna le dessin à Joseph Dreppe et la sculpture à F.J. Dewandre.

Pierre Mansion

Pierre Mansion né vers 1716 à Moislains (Somme) devient sergent dans le régiment de la Marine et rejoint le Var lors de la Guerre de Succession d'Autriche. La flotte anglaise mouillée dans la rade de Hyères en 1742, attaque l'escadre franco-espagnole sous le cap Sicié ; les austro-sardes envahissent la Provence jusqu'à Draguignan en 1744 et sont refoulés par le maréchal Belle-Ile (bataille d'Antibes en 1747). Un camp est alors créé à Port-Cros, qui accueille une milice et une soixantaine de soldats malades. Belle Fleur Pierre Mansion doit en faire partie. Il devient employé aux Fermes du Roy (profession citée sur son acte de mariage avec Geneviève Feraud en 1748). Il fait partie des agents recrutés parmi les anciens soldats et a été chargé, à ce titre, à la mise en place des sels dans les greniers entre les Salins et Hyères. Probablement malade, il perçoit une retraite (la Ferme instaure en 1768 le premier système cohérent de retraite pour ses agents blessés, âgés ou infirmes) et s'installe comme tisseur à bas pour quelques années seulement (métier signalé sur son acte de décès le 5 septembre 1772, Hyères).

 

Baroux Jean Baptiste

Baroux Jean Baptite est né à Moislains le ??

 

Il est l'auteur d'une Dissertation sur l'hydropisie de l'articulation du bras avec l'épaule en 1804 à Paris chez F.Buisson.